/ LIFE-STYLE

Culpabilité post dîner…

Bonjour mes groseilles, aujourd’hui nous allons nous pencher sur ce sentiment que nous connaissons tous lorsque nous tentons désespérément de faire attention à notre ligne : La Culpabilité après ÉCART de conduite alimentaire.

 

 

 

Pour ceux et celles qui ont le bonheur de ne pas connaître ce sentiment, je vais essayer de vous le décrire simplement :

«  Aujourd’hui c’est diner entre amis. Nous sommes samedi et toi depuis lundi t’es super Healthy : tu manges équilibré en veillant à avoir tous les micronutriments nécessaires pour que ton organisme fonctionne bien et t’aide à maintenir, voire mieux, perdre du poids. ET évidemment, tu t’imposes ta dose quotidienne de sport.

 

Bref, aujourd’hui c’est un jour où va falloir faire attention car notre assiette, et surtout, notre cerveau va nous donner des défis à relever. Alors on est à l’affût de bonnes recettes « CLEAN » qui vont pouvoir nous enlever cette horrible sensation de culpabilité de repas qui, parce qu’il a du goût et parce qu’il est consommé de façon agréable peut s’apparenter à un écart dans son quotidien « SO DIET » et monotone…

 

Le passage en course :

le supermarché, premier piège tendu. Tu as fait ta liste, tu sais ce que tu dois prendre, tu sais que tu n’as besoin de rien d’autre alors, tu évites tous les rayons « tentations » pour aller à l’essentiel mais, piège 2, ton cerveau te dit : allé, ça serait pas mal de faire un petit apéro. Je sais, tu avais prévu des baby Carottes et des tomates cerises mais franchement, tu ne crois pas que des bretzels ou des gressins ça serait pas plus sympa… Et ce n’est pas parce que toi tu fais attention que les autres font de même… »

Oui, ben c’est vrai après tout…. Mais non, car lorsque tu installeras ton apéro, ben tu vas grignoter le bretzel qui tombe à côté de l’assiette et un gressin cassé, et c’est la dégringolade glucidique… Bref, tu vas fauter et culpabiliser…

 

Le choix de la boisson :

De l’eau, c’est pas compliqué, de l’eau… ben non, le vin c’est bien entre amis. Ça donne l’impression d’être un vrai adulte et, il faut l’avouer, c’est bon le vin et un verre de vin par jour serait aussi bénéfique qu’une heure de sport selon les dernières études parues, mais c’est quand même 150 kcal par verre… eh oui les amis, c’est pas rien…

 

Le dessert :

Bon évidemment, tu zappes le fromage « jamais de fromage le soir » mais dessert.

Un fruit, un yaourt… ben non, on est pas à la cantine c’est bon… alors du sucre, du sucre et encore du sucre…pas génial les sucres rapides après 17h… Gros casse tête ! Mais heureusement, Google est ton ami et il sait t’écouter et répondre à tes besoins à moindre calories. Alors tu tapes desserts hypocaloriques et la magie opère… Vive Internet !!! Nous voilà fin prêt à cuisiner sans trop culpabiliser… Enfin presque… Parce que, bizarrement, lorsque ton cerveau est habitué à une monotonie alimentaire où tu l’as trainé pendant des semaines et des mois, ben lui, quand il sent les odeurs de cuisine, qu’il voit les aliments cuire, mijoter, rôtir, dorer, il fait le lien avec des souvenirs d’enfance, de repas copieux et riche de chez mamie. Alors il se met en mode CULPABILITÉ et là, c’est dur, car même si tu as bien fait les choses, que tu t’es inspiré de recettes calibrées pour ta DEJ, une partie de toi est en souffrance….

 

Je n’ai pas vraiment la solution à ce problème, j’ai juste envie de vous dire que si vous aussi vous avez cette sensation, cette appréhension alimentaire, concentrez vous sur le bon moment que vous allez passer et non le nombre de calories que vous allez absorber. Les bons moments sont rares, alors, manges une baby carotte et respires !!

 

 

 

PENSE PAS BÊTE// si tu sais pas comment et quoi manger pour être bien dans tes baskets, alors je te conseille l’assiette de la force de Julien Venesson et Christophe Bonnefont, et tu peux même manger sans gluten…eh oui

 

 

__
Mots-clefs: , , , , , , , , , , , , , , ,
/ COOKING, LIFE-STYLE

Où est Charlie??? Chez Marotte pardi!

Les pistaches, voilà un moment que je ne suis venu semer quelques mots sur ce blog, alors, pour me faire pardonner, je vous amène prendre le thé chez Marotte et Charlie, rue Victor Hugo à Besançon.

Mets ton chapeau de paille, enfile tes sandales, et en route pour une découverte gourmande….

 

 

 

Chez Marotte et Charlie, c’est un peu comme se retrouver de l’autre côté du miroir, où les théières et les tasses dansent à l’envers, tout en illuminant la petite table discrète, où tu vas t’assoir, tout en douceur, sur les bancs aux motifs « macarons ».

 

 

Un coup de coeur régressif où les soeurs Charlotte et Marie ( ben oui, Marotte et Charlie quoi ;) ) nous promettent des pâtisseries aux formes tellement évidentes qu’on se demanderait presque pourquoi personne n’y a pensé plus tôt.

 

 

Chez Marotte et Charlie, tu peux manger des éclairs en forme d’éclairs, tu sais, celui que tu dessinais quand tu étais petit….ben oui, celui là…. La tarte au citron meringuée, quant à elle, t’amène sur un autre monde gustatif grâce à sa forme de petit nuage tout cotonneux de meringue.

 

 

Un mille-feuille rectangulaire, n’importe quoi… Chez les frangines, rien de plus naturel que de le traiter sous forme de feuille… ben oui, là encore, la même que tu faisais à l’école primaire, l’automne avec ta maîtresse et des tubes d’acrylique.

 

 

 

 

Pourquoi chercher plus loin, franchement… c’est tellement simple que ça en est trop bon ;)

 

 

 

Encore un petit coin de paradis à Besançon où je vous conseille de vous perdre et d’oublier, un instant, que vous êtes des grands…

 

 

 

Au fait, vous saviez que Marotte et Charlie, ben c’est aussi ça les amis….

 

 

 

Wahoo!!!

——-

Marotte et Charlie
11, rue Victor Hugo
BESANÇON

__
Mots-clefs: , , , , , , , , , , , , , , ,
/ LIFE-STYLE

Cibler pour performer : le Trigger point ou Points gachettes

Après un long moment d’absence, je profite d’un arrêt forcé d’activité physique pour vous parler d’un moyen « miracle » pour échauffer votre corps avant une activité physique, sans exciter votre coeur et vos poumons, mais aussi, régénérer vos muscles après un entrainement musculaire ou cardio. Cette méthode « magique » est le Trigger Point ou points gachettes, découvert par le Dr Janet Travell ( doc de Kennedy tout de même).

 

 

 

 

Qu’est ce le Trigger Point ou Point Trigger Myo fasciaux ?

 

 

Le trigger point est une zone d’hyperexcitabilité située au sein d’une bande palpable dans un muscle squelettique (fixé aux os) ou dans le fascia musculaire (enveloppe du muscle), douloureuse à la pression et qui donne lieu à une douleur ou sensibilité caractéristique  ou bien encore des phénomènes neurovégétatifs référés (douleur à distance).

 

 

En bref, ce sont des noeuds dans les muscles, qui peuvent être le résultat d’un accident, du stress, d’une mauvaise posture, de mouvements répétitifs, de carences alimentaires, de dérèglements hormonaux…

 

 

Ces noeuds peuvent provoquer des maux courants tels que :

  1. Tension dans le cou dû au stress ou noeuds dans le cou provoquant les maux de tête.
  2. Complication d’un problème déjà existant même si, la lésion est guérie en apparence
  3. Imiter d’autres douleurs comme les pseudo sciatique…

Le trigger point est un malin…

 

Ainsi, grâce au Docteur Janet Travell, on a pu constater qu’en règle générale, un noeud dans le cou fera mal dans la tête, un noeud dans l’épaule fera mal dans le bras ou la main, et un noeud dans la fesse fera mal à la jambe.

 

Ces Points trigger ne sont pas une réelle menace pour la vie mais ils peuvent en dégrader la qualité : baisse d’amplitude du mouvement, d’élasticité, de force, de mobilité…

 

 

Alors, comment remédier à ces petits fléaux musculaires ?

 

L’auto massage: et bien oui, il fallait y penser, car nous n’avons pas tous des kiné, ostéo à porté de main. Alors, on se munit d’un kit de Trigger point ou de balles en caoutchouc.

Un trigger point se traite en appliquant une pression assez importante soit par un massage du bout des doigts (mais c’est assez difficile), soit à l’aide d’une balle en caoutchouc et d’une surface rigide (un mur).
Pour traiter efficacement le trigger point, il est recommandé de pratiquer une douzaine de mouvements “d’aller-retour” avec la balle en caoutchouc, et ce une dizaine de fois par jour.

 

Ce type de massage est destiné à faire “fondre” le trigger point.

 

Avec ce type de massage, un trigger point peut être éliminé après quelques jours ou plusieurs semaines, en fonction de l’ancienneté de celui-ci.
Si le massage est correctement effectué, à chaque passage de le balle en caoutchouc sur le noeud, un peu de sang et d’oxygène peuvent repasser par l’endroit bouché et contribuer à redonner au muscle sa souplesse et sa flexibilité originale, réduire l’inflammation, éliminer la douleur, vous permettant de regagner en qualité de vie et d’être encore plus performant.

 

Pour vous donner une idée des Trigger point et de l’auto massage, petite vidéo explicative (in english sorry :( )

 

 

 

Pour les douleurs ok, mais qu’en est il pour l’échauffement avant entrainement?

 

Comme on a pu le voir précédemment, les point trigger augmentent les douleurs ressenties dans les muscles, ce qui diminue la souplesse, l’élasticité et l’amplitude. Ces points d’adhérences peuvent même jusqu’à irradier une zone musculaire. Du coup, nous sommes presque tenté de vouloir nous étirer pour arranger les choses, mais non, il faut « nettoyer » cette adhérence en comprimant la zone douloureuse, ce qui empêcher, pour un temps, la circulation du sang et de la lymphe en actionnant le muscle sous cette compression « il se stresse envoyant des messages de relâchement à toutes les cellules musculaires pour diminuer la demande en influx sanguin. En arrêtant ensuite la compression, un fort flux sanguin arrive, comme un coup de karcher. Combiné aux messages de relâchement des cellules musculaires, la zone s’assouplit et l’adhérence diminue très fortement. » selon Lucille Woodward dont je vous laisse la petite vidéo qui explique très bien comment utiliser le kit Trigger point et les bien faits pour un échauffement avant une séance de VMA.

 

 

 

 

Bon, mon post est un peu long, mais j’espère qu’il vous aura donné envie de tester cette technique.

 

je vous laisse également ce petit lien pas mal, pour situer les mauvais petits points trigger

www.triggerpoints.net

 

Et un dernier lien si le kit Trigger point vous interesse

www.planet-fitness.fr

 

 

__
Mots-clefs: , , , , , , , , , , , , , ,
/ LIFE-STYLE

Toujours plus fort le Trail des Forts de Besançon

Vous ne vous êtes toujours pas inscrit pour la 11ème édition du Trail des Forts de Besançon, alors dépêchez-vous, c’est le dernier jour pour le faire.

 

 

Le Trail des Forts c’est La plus grande course nature de l’Est de la France et surtout le meilleur moyen de se dépasser à travers 3 parcours de 45, 27 et 19 km qui proposent des tracés techniques différents au coeur des fortifications inscrites au Patrimoine de L’UNESCO. Et pour les moins téméraires (quoi que…), le Trail des Forts c’est aussi une randonnée de 16 km avec des dénivelés de +/- 650.

 

 

 

Bon alors, on se motive les petits Franc-Comtois et on court s’inscrire www.traildesforts.com.

 

 

 

 

 
 

__
Mots-clefs: , , ,
/ MODE

Bonne Saint Valentin les loulous !!

__
Mots-clefs: ,
Page 1 sur 181234510Dernière page »

Les 3 derniers articles

Culpabilité post dîner… 12178117_10206829038298141_129143578_n
Où est Charlie??? Chez Marotte pardi! Capture d’écran 2015-05-11 à 19.52.38
Cibler pour performer : le Trigger point ou Points gachettes trigger
Steph and the City © 2012
Design: Stéphanie Villard
Website: Digital Frog Studio
Email: contact@stephandthecity.fr
Retrouvez moi aussi sur Facebook